Références et orientations - Livre 1

C.1 - Architecture générale de la formation

Afin d’atteindre le niveau de développement des compétences décrit dans le projet de formation, l’élève suit un cycle d’enseignement supérieur, de dix semestres (5 années), comportant des enseignements académiques pluridisciplinaires, des formations technologiques et des périodes de formation en milieu professionnel ; la formation inclut des activités de recherche, fondamentale ou appliquée.

Les cycles de formation initiale d’ingénieur sont conçus soit en dix semestres après le baccalauréat soit en six semestres après quatre semestres d’enseignement supérieur validés. Après le recrutement, l’intégralité du cursus de l’élève-ingénieur est sous le contrôle de l’école en vue de l'acquisition d'une culture de l'école, en lien avec le projet de formation de l'école, partagée entre l'ensemble des élèves, quel que soit leur statut. La partie de la formation effectuée à l’extérieur de l’école (séjours en entreprise, échanges académiques...) doit notamment s’effectuer sous son contrôle, éventuellement partagé.

La formation conduit, en cas de succès, à la délivrance du titre d’ingénieur diplômé de l’école, titre qui lui confère le grade de master, niveau de référence à l’international et nécessaire notamment à la poursuite d’études doctorales.

ARCHITECTURE GÉNÉRALE DE LA FORMATION
FISE FISA

L’élève doit effectuer au moins trois semestres académiques d'enseignements sous le contrôle actif de l'école durant les six derniers semestres de sa formation, ainsi qu'un stage de fin d'étude (projet de fin d'étude) d'un semestre dont le contrôle peut être partagé avec un autre établissement.

L'un des 3 semestres académiques pourra être réalisé dans un établissement académique partenaire avec lequel l'école a noué des liens de partenariat avérés (dispositif de formation, de recrutement et d'assurance qualité co-construits entre les deux établissements). 

La durée de la formation par apprentissage est de trois ans maximum et se déploie sous la forme de l’alternance de périodes en entreprise et de périodes de formation en école sur toute la durée du cycle de formation (article L6222-7 du Code du travail). Le contrat d'apprentissage doit toujours prendre fin dans le cadre de la dernière année du cursus. La formation est organisée et rythmée selon ses objectifs spécifiques (apprentissage). Une partie de la formation pourra être réalisée en cours à distance.

La formation s’effectue en école, complétée par des stages en entreprise.

Le stage de fin d’études, qui occupe normalement le semestre 10, est réalisé sous le contrôle effectif de l’école (éventuellement partagé avec un autre établissement, en particulier dans le cas d'un cursus bi-diplômant).

La dernière année de formation peut être réalisée en contrat de professionnalisation, donc sous statut salarié et en alternance, sous condition d'accord de la CTI. 

L’apprentissage associe une formation fondée sur l’exercice en entreprise d’une ou plusieurs activités professionnelles en relation directe avec la qualification envisagée, et des enseignements académiques.

Les objectifs et méthodes spécifiques sont complémentaires de ceux de la formation d’ingénieur sous statut d’étudiant, correspondant à des besoins particuliers des entreprises et des apprentis, selon une formation personnalisée, tout en conservant le niveau de garantie du diplôme (niveau master).

L’apprenti a un statut de salarié de l’entreprise, il est également élève de l’école.

Sur le plan administratif et réglementaire :

  • La formation est portée par un centre de formation d’apprenti (CFA). Le CFA peut être externe (partenaire) ; il conventionne avec l'école qui délivre le diplôme. Il peut être aussi interne à l'école et doit répondre dans ce cas à l'ensemble des obligations légales L. 6231-2 et aux indicateurs qualité des CFA. 

Cf R&O Livre 2