Projet de « Jumelage Léger » France- Maroc : Renforcement de l’Agence nationale d’évaluation et d’assurance qualité de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique (ANEAQ)

Légende photo – De gauche à droite, assis : El Mokhtar BAKKOUR, directeur de l’agence marocaine ANEAQ et Elisabeth CRÉPON, présidente de la CTI. De gauche à droite, debout : Mohammed TIZGUI, Chef du Service des Ressources Humaines ANEAQ, Marie-Jo GOEDERT, directrice exécutive CTI, Mohamed LAROSSI, Chef du Service d’Évaluation des Filières de Formation Publiques ANEAQ, Nabil GHARBI, Chef de division d’évaluation des formations ANEAQ, Solange PISARZ, directrice exécutive adjointe CTI, Monica MOCANU, responsable de processus d’audit CTI.

Au printemps 2021, le consortium français constitué par la CTI, France éducation international (FEi – ex CIEP) et le Haut conseil d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) a remporté un appel d’offres européen pour la France. Il s’agit d’un programme de la Commission européenne dans le cadre des projets de « Jumelage léger » entre deux pays.
L’initiative de jumelage constitue un outil offrant une assistance par leurs pairs aux bénéficiaires de pays tiers ou voisins de l’Union européenne.

Dans ce cas précis, le projet de jumelage est conçu pour accompagner l’agence marocaine ANEAQ dans le renforcement de ses capacités organisationnelles et méthodologiques et de sa visibilité en cohérence avec les standards européens d’assurance qualité. Dans le cadre de ce projet, plusieurs délégations marocaines ont été accueillies par les membres du consortium français en mai et juin 2022.

Ces échanges ont abouti à la signature d’une convention de coopération bilatérale entre l’ANEAQ et la CTI le 20 mai 2022.