ENAEE / le label EURACE pour les écoles françaises

En France, toutes les formations d’ingénieurs, accréditées pour une formation existante, sont éligibles au label EUR-ACE. La procédure d’accréditation par la CTI intègre les critères du référentiel EUR-ACE.

Les écoles doivent faire la demande du label au moment de soumettre leur rapport d’auto-évaluation à l’occasion d’un audit.

Elles recevront un certificat cosigné par le président d’ENAEE, l’association qui gère le label, et le président de la CTI.

La délivrance du certificat EUR ACE a un coût (fonctionnement d’ENAEE, gestion du label par la CTI), ce coût est inclus dans la contribution annuelle des écoles françaises aux activités –notamment internationales – de la CTI.

Suite à la réception du label, les écoles doivent :

  • communiquer en interne (enseignants et élèves) sur l’obtention du label et sa signification ;
  • faire apparaître le logo du label – à côté de celui de la CTI- sur les documents imprimés et électroniques concernant les formations labellisées ; le logo est téléchargeable sur le site de la CTI ;
  • afficher sur le site de l’école un lien au site d’internet d’ENAEE où l’on retrouve la liste des programmes accrédités EUR-ACE .
  • inclure dans le supplément européen au diplôme de chaque diplômé la mention : Diplôme ayant obtenu l’accréditation européenne EUR-ACE®Master et en anglais EUR-ACE®Master (European-Accredited Engineering Master) ;
  • sensibiliser les diplômés sur la signification et l’importance du label pour leur mobilité professionnelle internationale.

Pour en savoir plus