Références et orientations - Livre 1

C.4.3 - Formation à l’innovation et à l’entrepreneuriat

L’ouverture sur l'innovation et la création d'activité ou d'entreprise est assurée par des activités et des réalisations spécifiques concrètes.

L’ouverture du futur ingénieur sur l’innovation et la création d'activité ou d'entreprise s’appuie sur le développement d’un état d’esprit, la réalisation d’activités et un processus de formation. 

Ces démarches doivent encourager la pensée divergente, le droit à l’erreur, la prise de risque, l’exercice de la créativité et de l’esprit critique, la prise en compte du besoin de l’utilisateur et l’apprentissage de l’orientation client, la capitalisation pédagogique des expériences, l’ouverture transdisciplinaire, l’engagement vers l’entrepreneuriat, la curiosité et l’ouverture sur le monde.

Un processus de formation est à mettre en œuvre à deux niveaux : 

  • d'une part une formation générale, au plus tôt dans le cursus, à tous les élèves
  • d’autre part une possibilité d'approfondissement.

L’ouverture se concrétise par des activités transverses et des événements spécifiques permettant à  tout élève de réaliser un projet personnel ou collectif de création (d'innovation ou d'activité) alliant notamment écoute des besoins, créativité, expérimentations, réalisation d’un business plan. 

Un temps disponible suffisant doit être laissé aux élèves pour des travaux collaboratifs ou personnels ; des actions avec des étudiants d’autres filières seront recherchées ; les retours d'expériences des élèves doivent être organisés.

Pour la création d’entreprise, l’école favorise l’accès au statut d’étudiant entrepreneur et éventuellement au diplôme national « étudiant entrepreneur » (D2E).