Conséquences Episode Coronavirus


A l’attention des directrices / directeurs des Écoles d’ingénieurs

Mesdames les directrices,
Messieurs les directeurs,

Certain.e.s d’entre vous ont exprimé des inquiétudes sur les conséquences que pourraient avoir l’épisode de coronavirus Covid-19, et les consignes gouvernementales qui en découlent, sur la validation du cursus des étudiants et apprentis actuellement en cours de scolarité. Les recommandations du Ministère des Solidarités et de la Santé (MSS) et du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) sont mises à jour régulièrement (cliquez ici pour y accéder).

Les séjours académiques et les stages à l’étranger sont particulièrement désorganisés, dans un contexte où il est préférable de limiter la mobilité des individus pour éviter la diffusion du virus. Il est évident qu’il va être difficile pour les étudiants et apprentis de valider l’obligation de mobilité internationale inscrite dans les règlements de scolarité de vos établissements, conformément aux critères majeurs du référentiel R&O de la CTI. Par ailleurs, moins probable mais néanmoins possible, certains étudiants peuvent ne pas valider le nombre minimal de semaines de stage pour cause d’annulation tardive d’un stage prévu initialement à l’étranger. Enfin, l’alternance des apprentis risque également d’être perturbée.

La CTI recommande aux directrices et directeurs de tenir compte de ce contexte exceptionnel, et d’adapter en conséquence les conditions de scolarité et de validation du cursus. Il s’agit ainsi de mettre en œuvre des dispositions qui, tout en garantissant l’acquisition des compétences terminales du diplôme, tiennent compte des contraintes imposées par l’épisode de coronavirus afin de ne pas pénaliser les élèves en cours de scolarité.

Plus précisément, la CTI recommande aux écoles d’adapter, à titre exceptionnel, les obligations de mobilité internationale, la durée obligatoire de stage, les conditions de mise en œuvre de l’alternance…, d’informer leurs instances de gouvernance de ces adaptations afin de leur donner un caractère officiel et de les diffuser à leurs élèves et à leurs parties prenantes.

De la même façon, l’accueil d’étudiants, d’enseignants-chercheurs, de personnels étrangers sera impacté par la situation actuelle, et il est évident que les écoles doivent adapter en conséquence les mobilités entrantes.

Il est évident que la CTI elle-même tiendra compte lors des audits à venir de cette situation hors du commun et de ses impacts. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions spécifiques liées à l’organisation des formations, par mail à l’adresse

Cordialement,

Elisabeth CREPON
Présidente de la CTI

La Présidence

COMMISSION DES TITRES D’INGENIEUR
44 rue Cambronne, 75015 Paris – France
+33 1 73 04 34 30 /
www.cti-commission.fr