Références et orientations - Livre 1

II.3.1.2 - Les cursus bi-diplômants (souvent appelés doubles diplômes)

La notion de cursus bi-diplômant à l’international recouvre la possibilité pour un élève-ingénieur français ou étranger de se voir décerner les diplômes de deux établissements portant sur le même domaine, l’un en France, l’autre à l’étranger, dans lesquels il a effectué une partie suffisante (au regard des règlements nationaux ou de l’établissement le régissant) de son cursus. 

Il est nécessaire de vérifier les éléments suivants :

  • les étudiants étrangers venant dans l'école pour recevoir le titre d'ingénieur diplômé français satisfont aux critères d'obtention définis en amont (notamment la durée de formation dans l'école),
  • les étudiants français en mobilité sortante dans le parcours ainsi co-construit, acquièrent bien toutes les compétences attendues dans le diplôme français.

La notion de cursus bi-diplômant en France recouvre la possibilité pour un élève-ingénieur d’une école française de se voir décerner, outre le diplôme de cet établissement, le diplôme d’un autre établissement français, dans lequel il a effectué une partie suffisante (au regard de la réglementation le régissant) de son cursus : l’autre établissement, relevant d’un autre domaine et pouvant être une autre école d’ingénieurs ou un établissement d’architecture, de gestion, de management, une université etc… L’acquisition des compétences nécessaires à l’attribution des deux diplômes conduit dans la plupart des cas à un allongement de la scolarité.

Certaines écoles proposent à leurs élèves d’accéder à ces « doubles diplômes » en aménageant leur scolarité afin de leur permettre de préparer le second diplôme en parallèle avec une partie définie et significative de la formation d’ingénieur.

Les cursus bi-diplômants

  Spécificités des parcours Diplôme(s) attribué(s) aux élèves-ingénieurs de l'école d'origine en France Diplôme d'ingénieur attribué aux étudiants de l'institution partenaire en France ou à l'étranger

Double diplôme international


sans réciprocité

Mobilité sortante des élèves ingénieurs de l'école française
En formation de master en ingénierie à l'étranger
Pas nécessairement de prolongation de la durée du cycle d'études au-delà de 3 ans

Diplôme de l'établissement partenaire
Diplôme d'ingénieur de l'école française*
NA

Double diplôme international


avec réciprocité

Mobilité sortante des élèves ingénieurs français et entrante des étudiants étrangers
En coopération avec une autre formation d'ingénieur ou avec un master en ingénierie
Prolongation de la durée du cycle d'études au-delà de 3 ans
Master ou diplôme de l'établissement partenaire
Diplôme d'ingénieur de l'école française*
Diplôme d'ingénieur de l'établissement français
Diplôme de l'établissement d'origine

Double diplôme en France


dans un autre domaine de spécialité


sans réciprocité

Mobilité sortante des élèves ingénieurs
Pas nécessairement de prolongation de la durée du cycle d'études au-delà de 3 ans

Diplôme de l'établissement partenaire
Diplôme de l'école d'origine*

NA

Double diplôme en France

dans un autre domaine de spécialité


avec réciprocité

Mobilité sortante des élèves ingénieurs et entrante des étudiants de l'établissement partenaire
Prolongation de la durée du cycle d'études au-delà de 3 ans

Master ou titre d'ingénieur de l'établissement partenaire
Diplôme d'ingénieur de l'école d'origine*
Diplôme d'ingénieur de l'établissement d'accueil
Diplôme de l'établissement d'origine
 

Cursus conjoint international

 
avec une cohorte unique d'étudiants des établissements partenaires

En alternance géographique dans les établissements partenaires
Pas nécessairement de prolongation de la durée du cycle d'études au-delà de 3 ans
Soit un diplôme conjoint unique
Soit les diplômes de chacun des établissements partenaires
Soit le diplôme conjoint + les diplômes de chaque établissement

Soit un diplôme conjoint unique

Soit les diplômes de chacun des établissements partenaires

*Pour l'obtention du titre d’ingénieur français, les conditions mentionnées dans le paragraphe C.1 "Architecture générale de la formation", s'appliquent.