Références et orientations - Livre 1

VI.3.5 - Centres de formation d’apprentis (CFA)

Une formation par apprentissage s’appuie sur un CFA, une unité de formation d’apprentis ou une section d'apprentissage. L'adossement à une de ces structures est obligatoire, et dans la pratique, les formations d’ingénieurs en apprentissage recourent toutes à un CFA.

Les CFA sont des structures de formation à caractère pérenne créés par des conventions quinquennales (renouvelables) conclues entre le Conseil régional et les organismes gestionnaires qui peuvent être de nature très variée : Chambre des métiers et de l’artisanat, Chambre de commerce et d’industrie, associations professionnelles, collectivités territoriales...

Par conséquent, les écoles d’ingénieurs souhaitant ouvrir une ou plusieurs filières d’ingénieurs par la voie de l’apprentissage, devront être en capacité de présenter ladite convention, autorisant l’ouverture de la ou des formation(s) d’ingénieurs visée(s).

Généralement, la partie professionnelle peut se dérouler dans le CFA ou la structure de partenariat. La CTI n'habilite pas directement le CFA : la formation doit se dérouler majoritairement dans une école d’ingénieurs. 

Depuis la loi de décentralisation de 1983, les Conseils régionaux ont la compétence de droit commun en matière d’apprentissage.

A ce titre, il leur appartient :

  • de créer les CFA et les sections d’apprentissage,
  • d’ouvrir les formations par apprentissage appropriées au sein de ces structures,
  • d’accompagner financièrement le développement de l’apprentissage.