Références et orientations - Livre 1

VI.2.2 - Stages

Dans tous les cas, l’école veillera au strict respect des mesures législatives et réglementaires concernant les stages (articles L124-1 à L124-20 et D124-1 à D124-9 du Code de l’éducation)

Un service des stages doit être clairement identifié dans l’école. Son objectif n’est pas de se substituer à l’élève dans sa recherche de stage mais de créer les conditions qui permettent la réussite de cette recherche (informations, conseils, préparation, suivi…) 

1. L’école est attentive à la préparation, au contenu et aux résultats de la formation en milieu professionnel :

Les élèves sont invités à chercher et trouver eux-mêmes leurs stages.
Cette démarche s'inscrit dans la préparation du projet professionnel de l'élève.
Un stage dans une entreprise à l’étranger ajoute aux dimensions précédentes l’apprentissage direct d’une nouvelle culture et permet de développer les capacités d’adaptation du futur ingénieur. 
L’objet du stage doit être clairement spécifié. 
Les objectifs de formation sont décrits en termes de compétences à acquérir, définies dans un dispositif clair, élaboré conjointement par les enseignants, les élèves et les tuteurs en entreprise.
Ils permettent de guider la définition du contenu du stage. 
Les compétences acquises doivent être validées par une évaluation appropriée. 

2. L’école veille à la bonne gestion des stages

Les stages, obligatoires ou optionnels, doivent être prévus dans le règlement de scolarité et leurs objectifs et finalités définis. 
L’école assure une logistique de recherche et de suivi de stages. 
Les stages doivent être préparés sur le plan méthodologique en école et en entreprise, avec la participation des élèves ingénieurs.
Ils doivent respecter la législation du pays où ils se déroulent.
Ils doivent faire l’objet d’une convention tripartite de stage ou d’un contrat de travail.
Les stagiaires doivent être suivis par des tuteurs appropriés en entreprise et à l’école. 

3. Évaluation et prise en compte des stages

Les stagiaires doivent être évalués de manière conjointe par l’entreprise et par l’école. Les stages doivent faire l’objet d’un retour systématique et d’une exploitation pédagogique en école (enseignants et élèves). 
Les stages sont valorisés en tant que période de formation dans le cursus de l’élève, ils doivent recevoir des crédits ECTS en fonction du temps passé par l’élève : un semestre de stage doit ainsi être crédité de 30 crédits ECTS. 
L’objet, le contenu du stage et l’entreprise d’accueil doivent être inscrits dans le supplément au diplôme.