Compte-rendu du bureau du 19 février 2008

Posté le

Etaient présents :

M. Remaud, président

M. Béranger, Mme Chevalet, M. Compte, Mme Inglebert, M. Jeneveau, M. Martin-Denavit, M. Siwak, M. Vareine, membres du bureau

Mme Jolly, M. Mora, M. Pinkus.

Greffe : Mme Dupuis

I – Communication des avis de la CTI aux écoles

Logistique : à valider en plénière de mars.

II – Participation des élèves ingénieurs aux évaluations

Le BNEI est très demandeur de participer à toutes les missions et de produire un rapport d’étonnement. Mais cela suppose la constitution d’un groupe d’étudiants important : 5 ou 6 représentants du BNEI seulement sont prêts.

3 points à régler :

 participation aux plénières

 participation aux visites

 participation à la restitution

A noter que les normes européennes n’imposent pas la participation des élèves (« …including as appropriate…).

=> Le groupe de travail formation (A. Jeneveau) suit cette question et demande au BNEI de faire un compte rendu global sur la participation expérimentale à la campagne d’évaluation du nord-ouest.

III – Les moyens de la CTI

La capacité de la CTI à exercer en indépendance et autonomie repose sur des moyens qui devraient résulter à la fois du soutien des organismes professionnels, du soutien des écoles (logistique des visites), du soutien des ministères.

=> Un texte formel sera soumis à la délibération de la CTI le 4 mars

=> Se doter d’un règlement intérieur.

IV – ENQA

Ludo Gelders (NVAO) a répondu à la demande d’informations complémentaires d’ENQA et Bernard Remaud a répondu à P. Williams (ENQA) en demandant un report d’un an de la décision d’ENQA sur la CTI. _ C’est la solution qui paraît la meilleure, la CTI restant membre d’ENQA en attendant la décision.

Dans cette perspective, le bureau donne son accord pour mettre en place à la CTI un groupe qualité, piloté par Anne-Marie Jolly, pour développer une politique qualité interne à la CTI, orienté process et adaptation aux ESG, avec des objectifs à court terme, permettant d’apporter une réponse à ENQA d’ici 6-8 mois.

=> mettre en place rapidement ce groupe de travail qualité.

V – Label EUR-ACE

Le label est accordé à toutes les formations ayant reçu un avis favorable de la CTI à l’habilitation pour une durée de 6 ans, à compter du périodique nord-ouest (CA d’ENAEE du 12 octobre 2007). Cet accord a été négocié forfaitairement, pour une durée de deux ans.

La CTI écrira aux écoles au fur et à mesure.
Un communiqué de presse sera diffusé.

=> prévoir une base de données pour les formations labellisées

ENAEE prépare un nouveau projet : EUR-ACE equivalence. Il s’agit des formations hors périmètre européen, de types ABET.

La CTI, qui n’a pas les moyens d’avoir une politique européenne, doit étudier sa participation à ce projet.

=> le bureau donne mandat à JM Siwak pour proposer lors de la prochaine réunion d’ENAEE que la CTI prenne le leadership du projet pour le master (distinguer master et bachelor).

VI – Suites du colloque de Clermont-Ferrand

Les documents doivent être publiés (mise en ligne).

 P. Compte et R. Balaguer transmettent les powerpoint des ateliers aux animateurs pour validation, avant mise en ligne

 chaque animateur rédige une demi-page d’introduction

 les power point du matin doivent être également récupérés pour mise en ligne

 le compte rendu de l’atelier du lundi (diplômes conjoints et admission par l’Etat, fait par AM Jolly, sera validé en interne

 engager réflexion sur la recherche et l’innovation pour le futur R&O (atelier de C. Cabassud)

VII – Programme d’action

Actualisation du programme d’action de la CTI

Quelques points abordés en bureau :

 rapport biennal : piloté par AM Jolly avec S. Chevalet.

 G. Inglebert transmet au greffe les coordonnées pour la transmission des fiches validées

 R&O 2009 : établir un calendrier et un cahier des charges avant l’été 2008 ; formaliser dès maintenant certains points ; choisir un rédacteur en chef ; consulter au sein du groupe de travail formation (A Jeneveau) sur des points de forme.

 mettre les CV des experts en ligne

 travailler sur la simplification du rapport et de sa trame d’ici le prochain R&O

VIII– Informations diverses

 C2I (certificat informatique niveau master) : une phase expérimentale a démarré avec une dizaine d’établissements

 groupe de travail Chabbal sur le devenir de l’ingénierie : B. Remaud participe à ce groupe réuni à l’initiative des conseils généraux des mines et des technologies de l’information et de la CGE.

IX– Préparation de l’ordre du jour du 4 mars

 Désignation de rapporteurs : A Mora et P. Compte feront des propositions de rapporteurs en séance ; désigner un rapporteur pour l’ENISE autre que P Vareine

 Admission par l’Etat : S. Chevalet continue de suivre la demande de l’école de Ouagadougou (Burkina-Faso) ; Université de Sofia (Bulgarie) : JC Arditti est chargé de la partie préliminaire ; Politecnico di Torino : projet de demande d’une admission par l’Etat

 EPITA : P. Compte ou A Mora rédigent un court texte pour présenter l’avis de la CTI sur l’école, compte tenu de la demande de reconnaissance par l’Etat présentée par l’EPITA

 lettre d’intention pour l’apprentissage de Supelec : B Remaud répond par la négative (trop tardif)